L’apologue de Prague

L’apologue de Prague
(raconté par Martin Buber dans « Je et tu », 1923)
A Cracovie vivait jadis un homme très pauvre et très pieux. Une nuit il fit un rêve où une voix lui ordonnait d’aller à Prague, et là, sous le grand pont qui conduit au château royal, il devra creuser pour trouver un grand trésor caché. L’homme était trop pauvre pour songer à entreprendre un si long voyage mais quand, pour la troisième fois en trois nuits consécutives, la même voix lui enjoignit, impérative, d’obéir, l’homme partit.
Arrivé à Prague il se rendit aussitôt sur le grand pont qu’il trouva gardé par des sentinelles. Il revint le jour même mais le pont était toujours gardé ; il revint encore à plusieurs reprises le lendemain tant et si bien qu’il finit par attirer l’attention du capitaine des gardes qui s’approcha et lui demanda s’il avait perdu quelque chose.
L’homme lui raconta son rêve sur quoi le capitaine des gardes partir d’un grand éclat de rire et plein de miséricorde lui tint ce discours : « Ainsi, pauvre homme, tu as usé tes souliers à venir de Cracovie à Prague sur la foi d’un rêve. Ne sais-tu donc pas que seuls les insensés peuvent croire au mensonge des rêves. Moi aussi j’ai fait un rêve : une voix m’ordonnait d’aller à Cracovie, dans la maison d’un pauvre homme, et là, disait la voix, dans un coin poussiéreux, derrière le poêle, je n’aurai qu’à creuser pour trouver un trésor. Tu vois, je n’ai pas quitté Prague ».
Notre homme remercia, partit vite, rentra chez lui, creusa derrière le poêle et découvrit le trésor qui mit fin à sa misère ».

Commentaire : la connaissance est en chacun de nous, dans cette partie la plus profonde… Le rêve, loin d’être une prémonition, nous éloigne… pour nous y ramener !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s